Fanie Demeule

Romancière · Nouvelliste · Scénariste

Livres

deterrerlesos.jpg
C1HD.jpg
mukbang.jpg
Publication BAGELS C1.jpg
Capture d’écran, le 2021-07-20 à 16.57.37.png
 
fanie_1mod - copie.jpg

Fanie Demeule est née en 1990 à Longueuil (Québec). Elle est titulaire d'un diplôme de doctorat en études littéraire de l’Université du Québec à Montréal, où elle est chargée de cours. Elle travaille aussi à titre d'éditrice pour les éditions Tête première et Hamac. Elle a signé les romans Déterrer les os (2016), Roux clair naturel (2019), Mukbang (2021) et Highlands (2021), le livre illustré Bagels (2021), ainsi que plusieurs nouvelles dans des revues et collectifs. Elle a remporté le Prix Jacques-Brossard de la science-fiction et du fantastique 2022. À travers une pluralité de genres littéraires, ses oeuvres interrogent entre autres les enjeux de santé mentale, les rapports au corps et à l’identité, ainsi que la porosité des frontières entre réel et fiction. 

Fanie Demeule was born in 1990 in Longueuil (Quebec). She holds a doctorate degree in literary studies from the University of Quebec in Montreal, where she is a lecturer. She also works as an editor for Tête première and Hamac editions. She is the author of the novels Déterrer les os (2016, translated by Anita Anand: Lightness, 2020), Roux clair naturel (2019), Mukbang (2021, translated by Anita Anand: Mukbang, 2022) and Highlands (2021), the illustrated book Bagels (2021), as well as several short stories in magazines and anthologies. She won the Jacques-Brossard Prize for Science Fiction and Fantasy 2022. Through a plurality of literary genres, her works question the issues of mental health, relationships with the body and identity, as well as the porous borders between reality and fiction.

Photo : Same Ravenelle

 

Échos

Au-delà des cheveux, le corps, lui, continuera d’être l’objet de toutes les fascinations et obsessions de l’écrivaine dont on accueille les mots avec ravissement. En plus de la sincérité de son travail, de l’originalité du propos qui sous-tend un questionnement sur la frontière entre fiction et réalité, Fanie Demeule accède à des niveaux de lucidité qui ébranle son lectorat, rendant l’acte de lire certainement aussi salvateur sinon plus que la création du texte lui-même.

Avec un style féroce, l’écrivaine n’épargne aucun détail de la décadence de son héroïne, pendant que retombe, sadique, le couperet de la popularité lorsqu’on est appelé à briller. La narration polyphonique de l’ouvrage, scindé en cinq sections, est aussi une réussite et permet à la hantise d’investir habilement et progressivement les pages de Mukbang, de s’ancrer dans une fréquence « fluide et amortie ». À lire comme on embrasse un fantôme. Ou une machine.

 

Créant une atmosphère gothique à souhait, la rusée romancière s’amuse à semer des indices au fil des pérégrinations de plus en plus périlleuses des trois voyageuses, ainsi qu’à brouiller les frontières entre les rêves, les hallucinations, la fiction et la réalité. Et ce, jusqu’à la dernière page !  «Tourne-pages», Highlands donne envie d’y replonger à peine la lecture achevée afin d’y retracer toutes les pistes qu’on y aurait manquées. 

Claudia Larochelle

Les Libraires

Ariane Gélinas

Les Libraires

Manon Dumais

Le Devoir

 

Nouveautés